Alex Dupont part.1 : L'Objectif Enchanté

Partie 1 : La Découverte


Résumé :
Alex découvre que l'appareil photo de son grand-père révèle des éléments fantastiques invisibles à l'œil nu. Lors d'une excursion en forêt pour photographier la faune, il capture des créatures magiques qui changent sa vision du monde.

Alexei "Alex" Dupont était toujours en quête du cliché parfait. Photographe indépendant, il avait parcouru des kilomètres de paysages sauvages, des rues de villes inconnues, toujours à la recherche de ce moment fugace où la magie de la vie se révélait à travers son objectif. Pourtant, rien ne l'avait préparé à ce qu'il allait découvrir lors de sa dernière expédition.

Tout avait commencé par une visite chez sa grand-mère, Yelena, une femme au regard profond et aux histoires fascinantes. Ce jour-là, elle lui avait confié un trésor de famille : l’appareil photo vintage de son grand-père, un vieux Leica des années 1950. Alex avait déjà un faible pour les objets anciens, mais celui-ci avait quelque chose de spécial. Les gravures sur le cuir usé semblaient raconter des histoires, et le poids de l'appareil dans ses mains avait une gravité particulière.

« Cet appareil a vu des choses que même moi je ne pourrais expliquer, » avait murmuré Yelena en le lui tendant. « Ton grand-père disait qu'il capturait plus que la lumière. Il voyait l’âme des choses. »

Intrigué, Alex avait pris l’appareil avec lui lors de sa prochaine sortie en forêt. Il avait entendu des rumeurs sur des cerfs majestueux et des paysages à couper le souffle près du lac aux Miroirs, un endroit qu’il n’avait jamais visité auparavant. Après des heures de marche à travers des sentiers sinueux et des clairières paisibles, il arriva enfin au bord du lac.

Le miroir d'eau renvoyait une image parfaite du ciel bleu parsemé de nuages cotonneux. Alex installa son trépied et commença à photographier les reflets et les jeux de lumière sur la surface de l’eau. Alors qu’il ajustait l’objectif de son Leica, un mouvement dans les sous-bois attira son attention. Il pivota lentement, s'attendant à voir un cerf ou un renard. Mais ce qu’il vit le laissa sans voix.

Là, entre les arbres, se tenait une créature qu’il ne pouvait décrire que comme un être féerique. De petite taille, avec des ailes translucides scintillant de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel, elle semblait appartenir à un autre monde. Alex resta immobile, le souffle coupé, avant de réaliser qu’il tenait toujours son appareil. Il leva l’objectif, ajusta la mise au point et prit une photo.

La créature sembla remarquer sa présence. Elle le fixa de ses yeux brillants, puis disparut en un battement d’ailes, laissant Alex seul avec son incrédulité. Il vérifia la photo sur son écran numérique, mais à sa grande surprise, l’image était floue, presque comme si l’appareil n’avait pas pu capturer la réalité de ce qu’il avait vu.

Déterminé à comprendre, Alex passa les jours suivants à explorer la forêt, prenant des photos et cherchant des signes de l’étrange créature. À chaque fois, son Leica révélait des fragments de ce monde invisible : des silhouettes floues, des lumières mystérieuses, et des scènes que personne d'autre ne semblait percevoir.

Un soir, alors qu'il développait ses clichés dans son studio improvisé, Alex remarqua une constante. Les images prises avec l’appareil de son grand-père montraient des détails que les autres appareils ne pouvaient pas capturer : des lueurs éthérées, des traces de pas dans des lieux où il n’y avait personne, et parfois même des figures humanoïdes évanescentes.

C'était comme si le Leica était une fenêtre sur un autre monde, un monde où la magie était réelle. Chaque photo était une invitation à explorer plus loin, à découvrir les secrets que le monde cachait. Fasciné, Alex décida de consacrer ses prochaines expéditions à cette nouvelle quête. Il voulait en savoir plus sur ces créatures, sur la magie qui semblait imprégner les lieux, et surtout, sur le rôle que son appareil photo jouait dans tout cela.

Ce fut le début d'une aventure qui allait changer sa vie à jamais, une aventure où chaque cliché révélerait une part de mystère et où la frontière entre le réel et l’imaginaire deviendrait de plus en plus floue.

 

Ainsi commença la première étape du voyage d'Alex Dupont, photographe des mondes invisibles, armé de son Leica enchanté et d'une curiosité insatiable pour les merveilles cachées de l'univers.

Reading next

Leave a comment

All comments are moderated before being published.

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.